A quoi tu penses ? / What are you thinking ?

Prenant souvent au dépourvu, cette question peut être embarrassante…

Often caught unawares, this question can be embarrassing…

Voici donc une liste de réponses à la question « à quoi penses-tu? » : 😀

Here is then a list of answers to the question  » What are you thinking ? » :

Source :  Echolalie, le site de toutes les listes

  1. je pense à toi
  2. je pense que je ne pense à rien
  3. je pense que si Copernic vivait encore il aurait 527 ans en l’an 2000
  4. je pense à l’euro
  5. je pense aux îles Tuvalu, pas loin de l’Australie, dans le Pacifique
  6. je pense que Copernic n’a pas vu le Titanic
  7. je pense que la possibilité du refoulement s’ouvre à partir du moment où d’une part la satisfaction pulsionnelle est incompatible avec quelque autre exigence et où d’autre part une « fuite » n’est pas possible, la pulsion naissant d’une excitation interne. Je pense que Freud remarque au reste que le refoulement n’est pas possible pour cette « pseudo-pulsion » qu’est la douleur, par exemple: c’est en revanche un destin possible des pulsions sexuelles.
  8. je pense que ça t’en bouche un coin
  9. je pense que l’été est pourri
  10. je pense au Mundial
  11. je pense que je vais pas tarder à penser
  12. je pense que je n’essaie pas de penser à un éléphant
  13. je pense que j’essaie de ne pas penser à un éléphant
  14. je pense à un chiffon, donc j’essuie (Copyright Marcel F. Descartes)

 

  1. I’m thinking of you
  2. I think I’m thinking of nothing
  3. I’m thinking if Copernic was still alive, he would have been 527 years old in 2000
  4. I’m thinking of the euro
  5. I’m thinking Copernic didn’t see the Titanic
  6. I’m thinking the possibility of the discharge opens from the time where on the one hand instinctual satisfaction is incompatible with any other requirement and where on the the other hand a « leak » is not possible, the drive emerging from an internal excitation. I think Freud notes, moreover, that the discharge is not possible for this « pseudo-drive » that pain is, for example: it is however a possible fate of sex drive.
  7. I’m thinking of the islands Tuvalu, not far from Australia, in the Pacific
  8. I’m thinking you’re lost for words
  9. I’m thinking it’s a rotten summer
  10. I’m thinking of the Mundial
  11. I think I will be thinking soon
  12. I think I’m not trying to think about an elephant
  13. I think I’m trying not to think about an elephant
  14. I think about a cloth therefore I am wiping (Copyright Marcel F. Descartes)

 

D’autres idées ?

Other ideas ? 

😉

Publicités

50 réflexions sur “A quoi tu penses ? / What are you thinking ?

  1. c est vrai que cette question est pas si facile a dire,
    et en fait on pense tellement a des tas de choses, le mot tas n’est pas tres joli, mais moi en tant que fille je sais que mon cerveau ne fait que de penser, et comme je suis assez anxieuse ou imaginative ou sensible, bah j’ai oui des pensées nombreuses, affectives, de projets, d’angoisses, et tout et de tout, voire meme trucs existentiels,
    bon voila,
    bisous

    • Oui, ces deux là sont pas mal, je les ai dites en anglais à mon compagnon (britannique), il me prenait déjà pour une cinglée à cause des précédentes ; mais là c’était le bouquet ! 😀

    • Et… Ça c’est bien terminé, pour les chevaux et les automobilistes ?
      Parce que je me suis retrouvée dans cette situation, sur une voie rapide avec des chevaux dessus, mais ça c’est très mal terminé, ça m’a fait un choc ! 😦

      • J’allais la camionette de notre entreprise, et les chevaux arrivent en sens inverse. Imagines… c’était une situation très surréaliste…. Tous devenaient plus lents, s’arrêteraient et en fin les chevaux pouvaient être pris idemne. Un rétroviseur était tout qui se cassait. Nous tous avions beaucoup de bonheurs ce jour. Le soir j’ai vu la vidéo, qui quelqu’un avait fait avec son portable, et j’ai pensé que c’était un petit miracle…
        Une bonne dimanche à toi 😀

  2. En fait , je ne choisis pas toujours le moment , loin de là ,mais il m’arrive de « déconnecter » mes circuits volontairement …..(Je préfère quand c’est volontaire car si c’est involontaire , c’est que ma maladie est sur « on  » )

  3. Tu sais , en fait , j’écris sur le ton de la plaisanterie , mais en fait mon épilepsie et le traitement qui  » va avec  » provoque parfois ( en cas de crise ou début de crise ) une perte de conscience => « off » ….Le traitement , lui , entraine une diminution de mes facultés de concentration entr’autre …

    • J’écris sur le ton de la plaisanterie aussi, mais j’ai une maladie et un traitement qui interfèrent sur les facultés de concentration et les pensées elles-mêmes… Accélérées, ralenties, confuses, vives, infondées, incontrôlables…
      C’est pas de tout repos ! 🙂

  4. Je pense des milliers des choses à la fois… donc, à la nécessité de me concentrer 😀
    J’ai adoré :

    je pense que je vais pas tarder à penser

    je pense à un chiffon, donc j’essuie (Copyright Marcel F. Descartes)

  5. Pingback: French texts now available in this blog/Textes français maintenant disponibles dans ce blog | Write for learning

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s