Poésie: Rêve bleu

mooonalila:

Merci à Maître Renard ( https://maitrerenardinfo.wordpress.com/ ) qui met en poésie certaines de mes photos de chats ( https://mooonalilaphoto.wordpress.com/category/lovecats/ ).

Originally posted on Maître Renard:

Rêve bleu

p1580218dcs

A Alya VII

La nuit, tous les chats ne seront plus jamais gris
Ce sont aujourd’hui de joyeux caméléons rocambolesques.
derrière leurs paupières d’or,
ils rêvent en bleu de brunes souris
trottinant menu sur les touches du piano

Ils songent à faire patte de velours
dans une corbeille d’abricots
ils pensent à leurs amours brûlantes,
à leurs hurlements nocturnes, tendres sirènes de brume

Ils veillent les yeux mi-clos
au lourd farniente du juste,
économes de leur sieste
tandis que les cigales se sont enfin tues.

Ils ronronnent et chantonnent
des airs oubliés d’autrefois
et dansent à leur retour
jazz et java.

Rien ne trouble leur méditation
inspirée, leur contemplation antique:
hier, demain, quel importance
pour de vrais épicuriens?
Le temps ne fait rien à l’affaire,
sachons le ralentir,
le rendre immobile,
lui donner un parfum d’Eternité.

Les chats ont derrière eux
des pyramides de temps:
ils en ont…

Voir l'original 26 mots de plus

Poésie: Espionnage

mooonalila:

Merci à Maître Renard ( https://maitrerenardinfo.wordpress.com/ ) qui met en poésie certaines de mes photos de chats ( https://mooonalilaphoto.wordpress.com/category/lovecats/ ).

Originally posted on Maître Renard:

p1200667cs

A Alya Vl

Espionnage

Oh là , là, qui l’eût crû.
Je n’en crois pas mes yeux!
Doux Jésus, par la Vierge Marie
et le dieu tout miaulant des Mistigris…

Incroyable. ..Je l’avais bien dit.
J’en ai maintenant la preuve:
Personne ne m’avait cru,
si j’avais su…
Ca valait bien une planque patiente.
Je ne suis pas pour rien:
« L espion aux pattes de velours »

Personne ne m’a repéré
depuis le temps que j’étais aux aguets.
Motus et bouche cousue
ou plutôt l’inverse:
Tout le quartier va savoir enfin:
Je n’ai pas le droit de garder ça pour moi?

Je suis le chat masqué,
l’impitoyable justicier.
A mon tour de cancaner,
de répandre la rumeur,
de frapper, invisible,
ceux qui sont sortis du droit chemin.

Méfiez vous du chat qui dort
et de celui qui a son nez à la fenêtre
pour espionner: le chat se faufile partout
plus vite…

Voir l'original 46 mots de plus

Poésie: Funambule

mooonalila:

Merci à Maître Renard ( https://maitrerenardinfo.wordpress.com/ ) qui met en poésie certaines de mes photos de chats ( https://mooonalilaphoto.wordpress.com/category/lovecats/ ).

Originally posted on Maître Renard:

unnamed

A Alya V

Funambule

Elle glisse funambule sur un fil noctambule,
le regard brûlant sous un masque de velours.
Elle passe de toit en toit
dans l’air tiède de la nuit triste.
Elle a rendez-vous avec un matou voyou
qui ne voit en elle
qu’une minette parfaite
à se mettre sous les mandibules.

Qui est le chat? Qui est la souris?
Qui attrapera l’autre?
Eternel marivaudage mystérieux
qui tintinabule ou simule,
et parfois même zinzinabule
sans même un préambule.

Mistigri affabule en miaulant
au crépuscule et tout à coup
deux molécules conciliabulent
sans peur du ridicule.

C’est pour ça que rien ne bouscule
notre écuyère funambule qui déambule
dans l’ombre: l’Amour s’écrit
pour elle en majuscules
et si , sous la lune, elle capitule,
c’est parce qu’elle le veut bien.

Illustration: photo de Julie Tonneau-Jarman du blog mooonalilaphoto.wordpress.com
avec son aimable autorisation

Voir l'original

Poésie: Ne pas déranger

mooonalila:

Merci à Maître Renard ( https://maitrerenardinfo.wordpress.com/ ) qui met en poésie certaines de mes photos de chats ( https://mooonalilaphoto.wordpress.com/category/lovecats/ )

Originally posted on Maître Renard:

Ne pas déranger 

A Alya IV

p1130619cs

Fichez-moi la paix, bande de rats:
La sieste , c’est sacré!
Pour voir mon joli minois,
vous repasserez, ne comptez-pas sur moi!
Non mais, des fois…
Laissez-moi profiter de mon home sweet panier
et de ses coussins douillets.

Est-ce que je viens vous déranger
lorsque vous roupillez?
Laissez-moi donc méditer
sur mes vies passées
et sur cette minette qui hurle
sur le toit d’à côté…

Je vous ai à l’œil
et gare à mes griffes si vous persistez.
 Je saurai signer sur votre bout du nez
la marque de mon ire.
Sachez que je ne ronronne
qu’à mon bon plaisir:
passez donc votre chemin

:
Laissez-moi rêver que je dors
et que mes songes m’emportent plus loin encore.

(photo: avec l’aimable autorisation de Julie Tonneau
sur son blog mooonalilaphoto.wordpress.com)

Voir l'original

The Beach Boys – « God Only Knows »

I may not always love you
But long as there are stars above you
You never need to doubt it
I’ll make you so sure about it

God only knows what I’d be without you

If you should ever leave me
Though life would still go on believe me
The world could show nothing to me
So what good would living do me

God only knows what I’d be without you

God only knows what I’d be without you

If you should ever leave me
Well life would still go on believe me
The world could show nothing to me
So what good would living do me

God only knows what I’d be without you
God only knows what I’d be without you
God only knows
God only knows what I’d be without you
God only knows what I’d be without you
God only knows
God only knows what I’d be without you
God only knows what I’d be without you
God only knows
God only knows what I’d be without you
God only knows what I’d be without you
God only knows
God only knows what I’d be without you
God only knows what I’d be without you
God only knows
God only knows what I’d be without you
God only knows what I’d be without you
God only knows
God only knows what I’d be without you